Archives pour mars 2010

Météorite NWA 869 L4-6 de 1,173 kilos et autres

b.jpg

Trouvée en Algérie en 1999 elle est classée L4-6 breccia,  Shock level 3 Weathering level 1, elle est tombée en pluie pour un poids total de près de 3 tonnes avec toutes les NWA associées (paired). Magnifique sculpture de 28 grammes représentant un bélier. Pièce unique.

Et que dire de celle de 1173 grammes !!!

nwa8691173grs.jpgnwa8691173grs2.jpgnwa8691173grsfacearrire.jpg

Tranche de NWA 869 de 14,4 grs :

nwa869144grs.jpg

Une petite orientée de 11,1 grs :

nwa869111grs.jpg

Météorite Millbillillie achondrite eucrite tranche de 7,19 grs

millbillillie.jpg

Millbillillie est une achondrite type eucrite, elle est tombée en Australie en 1960 dans le district de Wiluna. TKW : 25 kilos

Ce type de météorite proviendrait de Vesta, un des plus gros astéroïde dans la ceinture principale.

Météorite Gibeon tranche 228 grammes

gibeon.jpg

Tranche révélant la nature météoritique du fer grâce aux figures de Widmanstätten après une attaqe à l’acide.

La météorite Gibeon a été découverte en 1836 en Namibie. Sidérite fine octahédrite IVA. Le météore est arrivé sous un angle de 30° ne créant ainsi aucun cratère, 26 tonnes ont été récupérés sur une large aire de distribution. 

Météorite NWA 5192 main mass de 6,53 kilos

nwa5192l45de653kilos.jpg

Voici la masse principale (main mass) NWA 5192, une de mes premières acquisitions, une belle chondrite de 6530 grammes découverte au Maroc en 2006. Elle est classée L4-5 S3 W4 pour un TKW de 51 kilos. Une pièce majeure de ma collection.

Brèches d’impacts

brchesdimpactsrochechouartchampagnacveinespseudotachyliteettypechassenon.jpg

Brèches d’impacts Rochechouart : 2 de type Chassenon, 1 Champagnac granit rose choqué avec veines pseudotachylites

Aux environs de Rochechouart (haute-vienne) et Chassenon (Charente) affleurent des roches dont l’origine longtemps mystérieuse et âprement discutée par les géologues, a été élucidée en 1967 par le professeur François Kraut. Ces pierres particulières appelées « brèches » sont les témoins de l’impact d’une des quinze plus grosses météorites tombées sur notre globe. Elles ont attiré à Rochechouart des spécialistes de la NASA lors de la préparation des missions APOLLO ainsi que des scientifiques du monde entier. Victime de sa propre énergie la météorite s’est sublimée au moment de l’impact. Sous l’effet du choc le socle cristallin a été fracturé, pulvérisé ou partiellement fondu par l’intense chaleur dégagée. L’explosion a éjecté et dispersé des débris rocheux de toutes tailles autour du cratère. La forme du cratère n’est plus directement perceptible : son relief a été profondément érodé. Cependant la répartition et les caractéristiques des lambeaux de brèches épargnés par l’érosion témoignent incontestablement de l’ampleur du phénomène qui s’est produit il y a 214 millions d’années environ. Toute vie a été rayée dans un rayon de 200 km par la conjugaison de plusieurs phénomènes : effet de souffle, émission de vapeurs, nuées ardentes, séismes,… Les brèches ressemblent à du béton : elles sont constituées de débris pierreux de taille variable liés par un ciment (ou matrice) d’origine naturelle, emprisonnant parfois des bulles. Il y a plusieurs type de brèches : type Babaudus à fort taux de fusion, type Chassenon à éléments de verre, type Montoume riche en verres, type Rochechouart sans verre on y distngue des fragments anguleux de gneiss (roches foliées), les cônes de percussions (shatter cones)…

Quelques chiffres : (d’après Ph. Lambert – 1974) Diamètre de la météorite : 1,5 km. Masse de la météorites : 6 milliards de tonnes. Densité : 3,4. Point d’impact : 4 km à l’ouest de Rochechouart.  Energie libérée au moment du choc : 14 millions de fois celle de la bombe d’Hiroshima. Temps de compression : 1/20 000 000 s.  Temps de creusement du cratère : 42 sec. Profondeur du cratère transitoire : environ 6 km. Diamètre du cratère : environ 20 km. Volume du socle vaporisé : 13 km cube. Volume du socle fondu : 66 km cube. Epaisseur maximum des brèches : 300 mètres.

Impactite de Sääksjärvi en Finlande : type suévite (61°24′N, 22°24′E)

brchedimpactsksjrvi.jpg

Le cratère fait 5km de diamètre et est submergé par un lac comme schéma suivant :

Brèches d'impacts dans meteorites 240px-S%C3%A4%C3%A4ksj%C3%A4rvi_%28kraatteri%29 (le gris représente le cratère)

L’âge de la structure d’impact est estimé à 560 millions d’années. Les impactites se trouvent au sud-ouest du cratère ce qui confirme son origine extraterrestre.

Impactite de Paasselkä :

brchedimpactpaasselk.jpg

Le cratère d’impact de Paasselkä (62°9′N, 29°23′E) est le 2ème plus gros cratère de Finlande avec un diamètre de 10 km. L’âge de la structure est estimé à 1,885 milliards d’années, cette brèche d’impact se compose de clastes de granit choqué, micaschiste et autres grès.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires sur mon blog, faîtes-moi part des éventuelles erreurs pour que je les rectifie au plus vite, merci.

Météorite martienne (shergottite) NWA 4783 1,53 grs

shergot.jpg

Les météorites apportent un rêve inaccessible, lorsqu’on tient dans ses mains un morceau d’étoile ou un morceau de planète, on se rapproche d’elles et on se sent plus proche de ces lieux si lointain.

Météorites martienne type Shergottite NWA 4783 de 1,53 grammes.

Trouvée en Algérie en 2007, TKW : 120 grammes

Cette météorite a parcouru (au minimum) la distance Terre Mars qui est comprise entre 56 à 400 millions de kilomètres. Cette distance varie à cause de l’excentricité de l’orbite de Mars par rapport à celui de la terre. L’inclinaison des pôles joue un rôle important, exemple : sur terre quand c’est l’été dans l’hémisphère nord, le pôle nord est tourné vers le soleil. Sur Mars, nous approchons de la fin de l’été dans l’hémisphère nord et le soleil est pratiquement déjà au dessus de l’équateur.



La vaccination |
100% animaux |
Dr Chérif Sadia |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | msk6
| Sciences de la Vie et de la...
| TPE cheval